Bulle d'autonomie - Actualités -Conseils

Prévention canicule pour les seniors et leur famille

Les épisodes de canicule nécessitent de prendre des précautions pour les personnes âgées. Bulle d’Autonomie vous souffle quelques conseils avec la mise en pratique de gestes simples pour mieux vivre ces périodes à risque.
alerte canicule

Vague de chaleur – comprendre et protéger nos aînés

Suite à un épisode caniculaire la semaine dernière, Bulle d’Autonomie a décidé de vous faire partager quelques repères et conseils émanant de l’Agence Régionale de Santé Bretagne et du Ministère des Solidarités et de la Santé. Nous vous informons également qu’un deuxième épisode est attendu à partir de vendredi 7 août avec une remontée des températures à partir de jeudi. Vous pouvez consulter directement le site de Météo France pour plus d’informations : lien vers le site.

Nos aînés : des personnes à risque en période de canicule

alerte canicule

Les personnes âgées sont des personnes plus à risque que d’autres lorsqu’il s’agit de canicule. Leur capacité d’adaptation par rapport à la chaleur est réduite à cause de différents facteurs comme la prise de médicaments, la perte d’autonomie et les maladies chroniques. La plupart du temps le corps réagit pour prévenir la déshydratation. Cependant, chez les personnes âgées, ces fonctions sont réduites. Par exemple, la sensation de soif, la perception de la chaleur ou les capacités de transpiration. La régulation du corps face à un épisode de forte chaleur n’est donc pas suffisamment efficace. C’est pourquoi, il faut prendre davantage de précaution, rester en alerte et veiller que tout se passe pour le mieux au domicile des seniors.

Repérer les personnes les plus vulnérables pendant la canicule

Les principaux facteurs de risques qui sont à prendre en compte sont d’origine individuels ou environnementaux. On peut noter :

  • L’isolement social,
  • Des tenues vestimentaires inadaptées,
  • La consommation d’alcool,
  • Des pathologies chroniques avec prise de médicaments,
  • Des troubles neurocognitif,
  • Un habitat difficile à rafraichir (dernier étage, grandes baies vitrées, absence de climatisation, absence de volets ou stores),
  • Un environnement urbanisé sans ombre,
  • Pas de possibilité d’accéder à un lieu rafraichi pendant la journée.

N’hésitez pas à prendre des nouvelles de vos proches et à signaler en mairie toute personne vulnérable afin que les services sociaux puissent organiser des visites régulières en cas de forte chaleur.

Conseils et précautions à prendre en cas de canicule

Alerte canicule

Vous devez limiter l’augmentation de la température dans le lieu d’habitation. Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Ouvrir les fenêtres tôt le matin et tard le soir,
  • Maintenir les fenêtres fermées en journée,
  • Fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil,
  • Provoquer des courants d’air dans le logement dès que la température est basse,
  • Éviter d’utiliser des appareils chauffants comme le four.

 

Autant que possible vous devez éviter de vous exposer à la chaleur. Pour cela :

  • Éviter de sortir aux heures les plus chaudes et préférer les pièces fraiches de votre domicile,
  • Éviter les activités extérieures qui demandent une dépense d’énergie comme le bricolage, le jardinage, les courses, le sport,
  • En cas de sortie, privilégier les sorties avant 11h et après 21h, rester à l’ombre, porter un chapeau, des vêtements légers, amples et en coton et ne garder pas de gilet.

 

Vous devez être vigilant et vous rafraichir régulièrement. Une bonne hydratation est primordiale pendant cette période et ainsi qu’une alimentation adaptée. Pour cela :

  • Se mouiller régulièrement la peau,

Appliquer un gant ou un linge humide sur le visage, le cou, les bras, les jambes. Vaporiser de l’eau sur votre visage et les parties du corps à l’aide d’un brumisateur. Si possible et selon la mobilité, prendre des bains et douches sans se sécher. Favoriser l’évaporation de cette eau par un léger courant d’air (ventilateur, éventail).

  • Boire sans attendre d’avoir soif,

Environ 1,5 litres d’eau par jour, pas trop froide sinon la sensation de soif s’atténue plus vite. Éviter l’alcool.

  • Continuer à manger normalement (besoins en eau et en sel),

Privilégier ce qui apporte de l’eau comme les compotes de fruits, les yaourts, les fruits et légumes (pastèques, melons, fraises, pêches, tomates, courgettes, concombres).

 

Pour terminer, n’hésitez pas à faire le point avec votre médecin à propos de vos médicaments, il saura réévaluer votre traitement pendant les fortes chaleurs.

 

Les signes à surveiller lors des visites au domicile de nos aînés

Certains signes peuvent vous alerter comme :

  • La perte de poids,
  • Les crampes,
  • L’absence d’urine depuis plus de 5 heures,
  • Une sensation de malaise et d’étourdissement au lever.

Deux pathologies graves en lien avec la chaleur sont à diagnostiquer :

  1. La déshydratation (muqueuses sèches, perte de poids, hypotension)
  2. Le coup de chaleur (peau rouge sèche, température >40°c, troubles neurologiques, contractures musculaires).

 

Que faut-il faire en cas de signes d’alerte ?

REFROIDIR et contrôler l’HYPERTHERMIE

Allonger, dévêtir, rafraichir, hydrater, éventer…

N’hésitez pas à demander une assistance auprès du 15 si vous vous retrouver face à une personne qui présente une pathologie grave  liée à la chaleur. Il faut AGIR vite.

 

Prenez soin de vous et de vos aînés.

 

 

 

 

 

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

efficitur. elit. leo. Praesent adipiscing velit,